Walls and men

Jeanne Bouissou visited the Santé prison for fourteen years.

Out of the question for her to judge or to denounce.

Her account speaks crudely and simply of the daily life of these men.

At no moment do anger or dangerous pity rise to the surface.

Presse & Librairie

Jean-Claude Petit, La Vie

« Un petit livre remarquable de précision, de rigueur et de compassion retenue. Jamais de démagogie ni de pitié, jamais, non plus, de colère ni d’agressivité. Celle que les détenus appelaient “Maman” a le verbe authentique d’une femme de cœur. »

L’Observateur

« Pas question pour elle de juger, de dénoncer. Son ouvrage n’est pas un règlement de compte. Mais il parle crûment, simplement, de la réalité quotidienne de ces hommes, décrit des situations souvent sordides, des angoisses, des certitudes, des déceptions, dresse des portraits, parle des tracasseries administratives, des inégalités et injustices qui ne font que creuser des fossés. […] Un essai remarquable et d’une poignante sincérité. »

About the author

Dans la même collection

Niels

Niels

|

Alexis Ragougneau

Un dangereux plaisir

Un dangereux plaisir

|

François VALLEJO

Sous le ciel qui brûle

Sous le ciel qui brûle

|

Hoai Huong Nguyen

Trois saisons d'orage

Trois saisons d’orage

|

Cécile COULON

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner