Iblis ou la défroque du serpent

Armande GOBRY-VALLE

Ce livre a reçu le prix Goncourt du premier roman 1991.

« Je les ai appelés. J’ai dit : "J’ai mangé Sarah. Je sais, elle ne s’appelle pas Sarah. Mais cela m’est parfaitement égal. Pour moi, elle DEVAIT s’appeler Sarah. Il le fallait, parce que c’était Sarah que j’espérais. Et pas une autre. Rien n’aurait pu arriver si Sarah ne s’était pas appelée Sarah." Il y a eu un drôle de silence, une sorte de menace très dense, et comme je n’avais rien d’autre à ajouter, tout à coup une explosion : "Qui êtes-vous ? D’où appelez-vous ? Vous vous foutez de moi ?" Il était bien inutile d’essayer d’expliquer quoi que ce soit. Il vaut mieux qu’ils viennent. Alors j’ai donné mon nom, même si ça ne sert à rien, l’adresse de Sarah, et j’ai raccroché. »

lire la suite du résumé

zoom sur l’auteur

Armande GOBRY-VALLE
Armande Gobry-Valle est née en 1953. Elle est institutrice à (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Le Puits d'exil

Le Puits d’exil

Armande GOBRY-VALLE

Paru le 18-01-1995
Un tryptique

Un tryptique

Armande GOBRY-VALLE

Paru le 01-01-1993
La Convulsion des brasiers

La Convulsion des brasiers

Armande GOBRY-VALLE

Paru le 01-01-1993
Terre tranquille

Terre tranquille

Armande GOBRY-VALLE

Paru le 01-01-1990

Dans la même collection

Niels

Niels

|

Alexis Ragougneau

Un dangereux plaisir

Un dangereux plaisir

|

François VALLEJO

Sous le ciel qui brûle

Sous le ciel qui brûle

|

Hoai Huong Nguyen

Trois saisons d'orage

Trois saisons d’orage

|

Cécile COULON

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner