The Budapest’s Parrot

Born in Budapest in 1933, André Lorant grew up in an upper class family. He escaped the mass murder of Hungarian Jews, and then fled Communism in 1956. He emigrated to France where he became a scholar specializing in Balzac’s novels. He came back for the first time to Budapest in 1997, but felt nothing. Once he comes back from his trip, the old Budapest emerges from him.

Presse & Librairie

Bernard Le Saux, Madame Figaro

« Un texte bouillonnant de fureur contenue, livrant le procès d’un douloureux travail de remémoration. À la fois quête psychanalytique des origines et recherche conjuratoire du temps perdu par un narrateur écartelé entre des sentiments violemment contradictoires. »

Lire

« Émouvants, parfois dérangeants, ces Mémoires conjuguent fidélité conflictuelle à l’enfance revisitée et quête d’une identité anéantie pour toujours. »

Colette d’Orgeval, L’Idéaliste

« Par Lorant, la langue française trouve une nouvelle beauté : vestige émouvant, elle devient le vecteur, pour nous, lecteurs, d’un monde dont il ne reste rien. »

About the author

Dans la même collection

Niels

Niels

|

Alexis Ragougneau

Un dangereux plaisir

Un dangereux plaisir

|

François VALLEJO

Sous le ciel qui brûle

Sous le ciel qui brûle

|

Hoai Huong Nguyen

Trois saisons d'orage

Trois saisons d’orage

|

Cécile COULON

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner