Ce qui est monstrueux est normal

Céline Lapertot

Disponible aussi en version numérique

Ce qui est monstrueux est normal, c’est une phrase qu’elle écrira souvent, l’enfant devenue grande, sans savoir que cette litanie constituera le fil rouge d’un récit. Oui, ce qui est monstrueux est normal, pour un être jeune dont l’œil s’habitue aux fissures dans les murs blancs et aux odeurs d’urine dans les couloirs d’immeubles. Il vaut mieux en rire qu’en pleurer, dit l’adage populaire, à peine conscient de son héritage. Rire de l’homme qui nous élève, chercher tout au fond de soi le respect qu’on lui doit, mais rire – un rictus qu’on n’effacera jamais – pour oublier qu’on voudrait lui balancer un bon coup de pied dans la nuque.

Céline Lapertot se confronte à son passé. De ce combat nécessaire avec elle-même et de ses souvenirs est né ce texte qui n’est pas un livre comme les autres. Ce n’est pas une autofiction, c’est un récit autobiographique, un long cri plein de rage.

Comment vivre – ou survivre – dans un lotissement en ruine, où règne partout l’odeur de la pisse ? Comment être une petite fille épanouie alors que votre beau-père glisse un doigt sous votre culotte, le soir ? Quelle femme peut-on devenir quand on perçoit sa mère comme une personne faible, dont on a honte, et qui a choisi de fermer les yeux sur les actes de son mari ?

En racontant son enfance, l’auteur établit un lien entre celle qu’elle fut jadis – une enfant qui sourit en permanence pour cacher sa détresse et qui découvrira bien trop tôt que toutes les mères et tous les pères ne sont pas comme ceux des autres, pétris d’amour et de bienveillance – et la femme qu’elle est aujourd’hui – une jeune professeure passionnée par son métier, animée par une volonté farouche d’aider et de soutenir ses élèves au quotidien, tout en étant mère de deux enfants, et écrivain.

Presse & Librairie

Olivier Huguenot, Librairie Le Neuf (Saint-Dié-des-Vosges)

« Ce petit livre est comme une lame de fond après la tempête de ce qu’a subi l’enfant : le réconfort, le bonheur d’entrevoir que l’école, la lecture et la littérature peuvent réparer les corps. Un texte bouleversant. »

Véronique, librairie L’Attrape-Coeurs (Paris XV)

« J’ai lu avec émotion le nouveau livre de Céline Lapertot. Je ne l’ai pas lâché. J’ai immédiatement pensé à l’écriture épidermique de Chalandon… C’est avec conviction que je proposerai cette nouveauté à mes lecteurs. Un texte courageux et sans concessions. Merci pour ce récit. »

Frédérique, librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

« J’ai été éblouie par l’écriture de Céline Lapertot, que j’ai découverte avec ce récit d’une puissance incroyable. Je suis restée silencieuse de nombreuses minutes après avoir refermé le livre. L’auteur illustre pour moi ce que la littérature peut faire de mieux, en transcendant l’histoire personnelle… »

zoom sur l’auteur

Céline Lapertot
Céline Lapertot est professeur de français à Strasbourg. Depuis l’âge de (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Ne préfère pas le sang à l'eau

Ne préfère pas le sang à l’eau

Céline Lapertot

Paru le 11-01-2018
Des femmes qui dansent sous les bombes

Des femmes qui dansent sous les (...)

Céline Lapertot

Paru le 03-03-2016
Et je prendrai tout ce<br /> qu'il y a à (...)

Et je prendrai tout ce qu’il y a à (...)

Céline Lapertot

Paru le 16-01-2014

Dans la même collection

S'appartenir

S’appartenir

|

Karim Miské

Antoine Silvestri

N'appartenir

N’appartenir

|

Karim Miské

Le Fantôme du Petit Marcel

Le Fantôme du Petit Marcel

|

Élyane Dezon-Jones

Stéphane Heuet

Monsieur Swedenborg <br> et les investigations (...)

Monsieur Swedenborg
et les investigations géométriques

|

Gonçalo M. TAVARES

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner