Benigna Machiavelli

Charlotte PERKINS GILMAN

« De ses ancêtres écossais elle tient son pragmatisme, de sa grand-mère paternelle, une Italienne pétulante, elle a hérité le nom et quel nom !

Précoce, Benigna constate que les héros des livres se reposent sur la Providence plutôt que d’user de leur cervelle. Les méchants sont décidément bien plus passionnants… Aussi choisit-elle de devenir « un méchant gentil ». Elle confie à son journal ses plans pour briser la tyrannie de son père alcoolique et amener chaque membre de sa famille à acquérir son indépendance.

De la famille des « impertinentes », elle possède la malice gourmande de Sophie, l’espièglerie de Zazie.

Presse & Librairie

Hélèna Villovitch, Elle

« Toutes les jeunes femmes d’aujourd’hui doivent lire ce manuel qui pourrait s’appeler : “Comment manipuler votre entourage et l’amener à faire tout ce que vous voulez”. »

Le Nouvel Observateur

« Merveille d’humour et de rouerie, le roman de Charlotte Perkins Gilman, pionnière du mouvement féministe, traduit de façon pétulante les valeurs de “citoyenneté autonome” si chères à son auteur. »

A. de M., Témoignage chrétien

« Benigna Machiavelli est un roman détonnant : modernité du personnage, analyse de la condition des petites filles et des futures femmes, écriture d’une rare vivacité. »

zoom sur l’auteur

Gilman (1860-1935) fut une des pionnières du mouvement féministe (...)

Dans la même collection

Abigaël

Abigaël

|

Magda SZABÓ

La Maison des souvenirs et de l'oubli

La Maison des souvenirs et de l’oubli

|

Filip DAVID

Les Natasha

Les Natasha

|

Yelena Moskovich

Le Hibou

Le Hibou

|

Nissim ALONI

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner