Dangereusement à l’Est

Fitzroy Maclean

Disponible aussi en version numérique

Associant un savant cocktail de diplomatie, d’espionnage et de voyages, Fitzroy Maclean nous livre une autobiographie sur ses débuts de carrière dans la diplomatie. Dangereusement à l’Est se lit comme un fabuleux récit d’aventures, de fascinantes chroniques présidant à la naissance de l’Europe moderne et des portraits enlevés de plusieurs grands de cette époque tels Churchill, Staline, Tito.

Trois parties composent Dangereusement à l’Est. Elles correspondent aux trois étapes des voyages que Fitzroy Maclean a entrepris entre 1936 et 1945. À peine sorti de l’université de Cambridge, il embrasse sa carrière diplomatique à Paris, puis, contre l’avis de ses proches, à Moscou. Il y assiste aux fameux procès, organisés par Staline pour se débarrasser d’anciens rivaux politiques, et, poussé par un esprit d’aventure prononcé, il se rend à plusieurs reprises en Asie Centrale, contournant les autorisations officielles. Au gré de ses tribulations, il fait des rencontres incongrues, qu’il relate avec délectation, et dépeint avec finesse les paysages. Alors que le deuxième conflit mondial rend futile les voies diplomatiques, Fitzroy s’engage dans le Special Air Service et rejoint le terrain d’opération en Afrique du Nord. Il joue un rôle indirect dans la campagne du désert visant à repousser les troupes de Rommel. Puis, à la demande de Churchill, il est parachuté en Yougoslavie pour représenter les intérêts alliés auprès de Tito.

Ce récit a été publié pour la première fois en Angleterre en 1949 et a fait l’objet d’une traduction aux éditions Gallimard en 1952 sous le titre de Diplomate et franc-tireur. C’est en lisant Le Lièvre de Patagonie de Claude Lanzmann, et par résonances avec l’actualité en Europe de l’Est, que nous avons eu envie de faire redécouvrir ce texte. Le lecteur en découvrira ici une édition revue, complétée et enrichie de cartes.

Fitzroy Maclean, d’origine écossaise, naît en Egypte en 1911 et décède en 1996. Ce personnage hors-du-commun traverse le siècle avec toute l’énergie d’un homme d’action, avec un flegme et un humour tout britanniques. Sa biographie aurait inspiré Ian Fleming pour la création du personnage de James Bond...

Presse & Librairie

Etienne de Montety, Le Figaro littéraire

« Il y a du Kessel dans cet homme doué à la fois pour l’action et pour l’écriture (...) Ce fils d’Albion ne se départ jamais de son flegme, racontant les choses les plus incroyables, les plus drôles sur un ton égal. »

Jean-Arnault Dérens, Le Monde diplomatique

« Ce texte classique, enfin publié en français in extenso, est précieux en ces temps confus, où l’on tente, en Serbie, de mettre sur un pied d’égalité partisans et tchetniks - ces nationalistes serbes tombés dans la collaboration. »

Gilles Heuré, Télérama

« Maclean aurait, dit-on, inspiré le personnage de James Bond. Ce qui est sûr, c’est que le téméraire Ecossais crapahuta un peu partout et prit souvent l’avion - ce qui incita le facétieux Churchill à lui demander un jour s’il portait un kilt quand il sautait en parachute... »

Christine Lechapt, Librairie Charlemagne à Toulon

« En suivant les aventures de Fitzroy Maclean, on découvre tout à tour des endroits d’Asie que peu d’Occidentaux avaient pu visiter auparavant, les combats acharnés qu’il a menés au sein de l’armée britannique, mais aussi sa rencontre avec des grands personnages de l’histoire, comme Churchill et Tito. On y rencontre surtout un homme au caractère bien trempé, intrépide et dont les péripéties sauront vous ravir. »

Stefan Spivak, Historia

« Coup de cœur »

Charles Turquin, Guerres et histoire

« Il faut relire cette autobio de cape et d’épée d’urgence, pour nous faire regretter d’être nés trop tard dans un monde trop vieux ! »

Olivier Mony, Livres Hebdo

« Cette vie aventureuse ne serait rien sans le talent d’écriture de Fitzroy Maclean. À l’inverse d’un autre grand témoin, Kessel, il rend compte sans jamais « surcharger » aucun de ses effets. Pour ce qui est de l’excès, le réel s’en charge... C’est ce qui rend ce livre magnifique aussi moderne, bien plus que de tout autre récit qui lui serait contemporain. Si Fitzroy Maclean n’était pas James Bond, ce ne pourrait être que parce que James Bond n’était pas écrivain. »

zoom sur l’auteur

Fitzroy Maclean
Fitzroy Maclean naît en 1911 en Egypte et décède en 1996. Ce personnage (...)

Dans la même collection

Abigaël

Abigaël

|

Magda SZABÓ

La Maison des souvenirs et de l'oubli

La Maison des souvenirs et de l’oubli

|

Filip DAVID

Les Natasha

Les Natasha

|

Yelena Moskovich

Le Hibou

Le Hibou

|

Nissim ALONI

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner