La Briganta

Maria Rosa CUTRUFELLI

Sicile, 1861. L’Italie, en quête d’unité, est dans la tourmente.

Margherita, une jeune noble, n’accepte plus de jouer l’épouse parfaite comme les us et coutumes l’exigent. Un jour, elle enfonce dans le coeur de son époux endormi une épingle à cheveux, et s’enfuit. Elle rejoint la bande du brigand Spaziante, s’habille en homme et prend les armes. Arrêtée par les soldats de Victor-Emmanuel, elle est jetée en prison.

Vingt ans plus tard, du fond de sa cellule, la Briganta entreprend le récit de sa vie. Les désirs, les passions, les pulsions vibrent entre les lignes. Le scandale est partout, dans la mort donnée ou reçue, dans les viols des corps ou des maisons, et surtout, dans l’écriture.

La force de ce livre naît du regard que l’héroïne porte sur son destin, et sur celui de l’Italie. Ici tout est violence sourde, maîtrise et tension. Ce récit est un cri de révolte. Un acte de liberté.

lire la suite du résumé

Presse & Librairie

Gérard-Humbert Goury, Biba

« Ce premier roman prend des airs de Guépard au féminin, dans le paroxysme des cuivres de Verdi. »

Arbo, L’Écho

« Maria Rosa Cutrufelli réussit avec ce premier livre à passionner le lecteur, c’est déjà un bon début. »

A.-M. Mitchell-Sambroni, Le Provençal

« La Briganta est un roman où le désir satisfait du lecteur n’a d’égal que le plaisir éprouvé à la découverte d’un écrivain dont la volonté se résume, peut-être, dans l’exclamation même de son personnage. »

zoom sur l’auteur

Maria Rosa CUTRUFELLI
Maria Rosa Cutrufelli est née à Messine en 1946. Après des études de (...)

Dans la même collection

Égarements

Égarements

|

Hjalmar SÖDERBERG

L'Apiculteur de Bonaparte

L’Apiculteur de Bonaparte

|

José-Luis DE JUAN

Cygnes noirs

Cygnes noirs

|

Gaïto GAZDANOV

Je dénonce l'humanité

Je dénonce l’humanité

|

Frigyes KARINTHY

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner