Renaud Junillon, Page des libraires

« La force de La Main de Joseph Castorp réside aussi dans sa construction, les chapitres semblent animés d’une vie autonome, comme des sortes de nouvelles ou de micro-fictions tour à tour tragiques, tendres, drôles, fantasques, qui apparaissant comme autant d’indices permettent de s’approcher de la résolution de l’énigme. Comme un écho aux lettres qu’envoie Policarpo pour raconter le monde tel qu’il le voit. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Philippe-Jean Catinchi, Le Monde des Livres

|

Pierre Assouline, La République des Lettres

|

Claire Devarrieux, Libération

|

André Rollin, Le Canard enchaîné

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner