Valérie Marin La Meslée, Le Point

« Dernier talent de la littérature portugaise ! [...] on comprend dès la première page qu’il est écrivain, de ceux qu’on a envie de suivre immédiatement. [...] La violence des situations, l’émotion de scènes déchirantes, lorsque la mère de Duarte lui délivre l’histoire de ses propres parents, la forte présence de la création artistique, tout est admirable. [...] Les enjeux de la transmission, ses silences, ses délivrances sont traités ici avec une originalité saisissante. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Philippe-Jean Catinchi, Le Monde des Livres

|

Pierre Assouline, La République des Lettres

|

Claire Devarrieux, Libération

|

André Rollin, Le Canard enchaîné

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner