La Maison des souvenirs et de l’oubli

Filip DAVID

Disponible aussi en version numérique

Comment exprimer l’indicible ? Quelle est la vraie nature du mal, et où trouve-t-il son origine ? Enfin, que signifie être juif  ? Ce sont les questions que se posent Albert Vajs, Miša Volf, Solomon Levi et Urijel Koen, devenus amis lors d’un colloque international à New York. Leur point commun ? Ils sont originaires de l’ex-Yougoslavie et ont survécu à l’Holocauste dans des circonstances qui tiennent du « miracle ». Aujourd’hui, ils représentent la dernière génération de survivants.

Un journal intime, des lettres, des confessions et des articles de la presse sont les indices qui permettent au lecteur de saisir les fils qui relient ces quatre destinées hors du commun ; il comprendra ainsi leur indispensable quête d’identité ainsi que le sentiment d’impuissance face au doute qui les obsède. Leurs interrogations reflètent l’oscillation permanente entre la nécessité / l’obligation de se souvenir et le désir d’oublier les atrocités perpétrées par les nazis.

La Maison des souvenirs et de l’oubli a reçu en 2015 le prestigieux Prix NIN, l’équivalent serbe du Prix Goncourt.

Postface de Marc-Alain Ouaknin.

Presse & Librairie

Alexandra Schwartzbrod, Libération

« Qu’est-ce qu’être juif ? Quelle est la vraie nature du mal et d’où vient-il ? Peut-on se satisfaire des conclusions de Hannah Arendt sur sa banalité ? Pourquoi certains êtres survivent au pire et d’autres pas ? Existe-t-il des forces supérieures plus puissantes que celles de l’humain ? Toutes ces questions apparaissent dans cet incroyable roman de Filip David, traversé par la Kabale qui nourrit la pensée de l’auteur, obsédé par le lien entre réel et transcendantal. »

Gilles Heuré, Télérama

« Dans ce texte puissant, les récits s’enchaînent, terribles [...] Filip David, né en 1940, parvient pudiquement à trouver les mots pour évoquer ce qui fut à jamais une « lettre écarlate » dans la chair des survivants. »

Marie Soyeux, La Croix

« Ce roman incandescent, sur les questionnements de quatre survivants de l’Holocauste devenus adultes, marque la mémoire et l’imagination. »

Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo

« La pensée de Filip David se nourrit de "la philosophie et de la Kabbale. Ce lien entre le réel et le transcendantal" qui marque son théâtre, son cinéma ou ses écrits. La Maison des souvenirs et de l’oubli en est l’apothéose. »

Linda Pommereul (Librairie Doucet), Page des libraires

« La Maison des souvenirs et de l’oubli est un livre prodigieux, un récit métaphysique et humaniste [...] Un texte intense et virtuose qui sème des réflexions essentielles à la construction d’un avenir éclairé. »

Petra Miočić, Pročitajto (Serbie)

« Avec ce magnifique exemple de réalisme magique, Filip David construit une histoire sur le passé, tournée vers le futur. »

Denis Derk, Večernji list

« L’humanité de ce roman touchera tout lecteur qui se lancera dans la découverte d’un texte qui tient de ceux que l’on écrit qu’une fois dans sa vie. »

Björn Werner, Blekinge Läns Tidning

« Une plongée dans un chapitre rarement mentionné de l’Holocauste. »

World Literature Today

« Filip David suggère avec ce roman un nouveau dialogue entre la mémoire et l’oubli, et la nécessité d’un nouveau langage pour comprendre le mal. »

Librairie Obliques (Auxerre)

« Bouleversant et impressionnant. »

Librairie La Buissonnière (Yvetot)

« Voici un livre remarquable sur le sort méconnu des juifs d’ex-Yougoslavie durant la Seconde Guerre mondiale [...] Il reste de cette lecture un goût d’universel et de sublime, qui est inoubliable. »

Librairie Port Maria (Quiberon)

« Absolument bouleversé par cette lecture... Roman ? Non. Plutôt des pages de l’histoire, inoubliables. »

Anne, Fnac Lyon Part-Dieu

« Ceci n’est pas un livre de plus sur la Shoah. Ce texte est un roman-récit, qui vient nous rappeler encore et encore que le mal est toujours là... L’histoire se déroule en ex-Yougoslavie, ou les camps de la mort étaient aussi présents, quatre survivants vont raconter leur banale et indicible histoire... Un texte magnifique. »

zoom sur l’auteur

Filip DAVID
Filip David est né en 1940. Écrivain, dramaturge, cinéaste, il est (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Dans la même collection

Abigaël

Abigaël

|

Magda SZABÓ

Les Natasha

Les Natasha

|

Yelena Moskovich

Le Hibou

Le Hibou

|

Nissim ALONI

Matteo a perdu son emploi

Matteo a perdu son emploi

|

Gonçalo M. TAVARES

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner