Le Bouc émissaire

August STRINDBERG

Libotz, le bouc émissaire, ne parvient pas à sauver son ami Askanius du désastre déclenché par le procureur Tjärne, pas plus qu’il ne parvient à se faire accepter dans la petite ville de province. Il part, il « supporte les coups du destin, l’un après l’autre, sans laisser s’éteindre son espoir tout ensanglanté ».

Sven Stolpe, le biographe de Strindberg, a écrit que Le Bouc émissaire était « l’un des plus grands récits jamais écrits en langue suédoise, qu’il n’avait pas été surpassé par la suite, ni même égalé ».

lire la suite du résumé

Presse & Librairie

Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur

« Mais j’insiste, sa lecture est d’un enchantement drolatique et désespéré. »

Maurice Chavardès, Témoignage chrétien

« Son Bouc émissaire est un petit chef-d’œuvre d’un pessimisme presque absolu. »

Anne-Marie Mitchell-Sambroni, Le Provençal

« Excellent. »

Librairie Delamain (Paris I)

« Le Bouc émissaire oscille entre la tragédie et le burlesque et dévoile une fine analyse des relations humaines et de la mesquinerie qui peut en résulter. Puissant et parfois inspiré de la vie de Strindberg, ce livre est le CHEF D’ŒUVRE absolu de la littérature suédoise. »

zoom sur l’auteur

August STRINDBERG
Johan August Strindberg est né et mort à Stockholm (22 janvier 1849 - 14 (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Le Sacristain romantique de Ranö

Le Sacristain romantique de Ranö

August STRINDBERG

Paru le 19-01-1999

Dans la même collection

Perdu en chemin

Perdu en chemin

|

Ruth KLÜGER

Le Témoin compromis

Le Témoin compromis

|

Édith THOMAS

Égarements

Égarements

|

Hjalmar SÖDERBERG

L'Apiculteur de Bonaparte

L’Apiculteur de Bonaparte

|

José-Luis DE JUAN

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner