Le Vieux puits

Magda SZABÓ

Disponible aussi en version numérique

Le Vieux Puits (Ókút, 1970) est un livre fascinant. Par de brefs chapitres thématiques — Mes parents, La ville, Autoportrait, La religion, Le théâtre, Le temps, Éveil, etc. —, Magda raconte l’éducation originale, marginale, extraordinaire qu’elle a reçue, et reconstitue le monde tel que le voyaient ses yeux de petite fille.

Le début de ce conte — car on peut parler de conte tant Magda nous fait toucher la puissance du Merveilleux dans lequel elle a baigné — nous propose une clé, celle du titre : le vieux puits abandonné se trouvait dans le jardin de l’enfant, et il est devenu le refuge de l’adulte, qui s’y laisse glisser, telle Alice, pour retrouver Debrecen, sa ville natale tant aimée, sa maison, ses amis, ses parents… Le temps n’a plus cours, les pierres ont conservé les rires, les voix, les silences…

Son talent fait de chaque chapitre un chant des sirènes qui nous attire dans le « Puits » :

« Ma mère posa sa main fine sur l’asphalte et resta longtemps ainsi, attentive, comme si elle sentait battre un cœur sous sa paume, dans le sol que ses pas d’enfant avaient jadis foulé. Ses yeux magnifiques captèrent mon regard. Elle ne pleurait pas, elle avait plutôt l’air triomphant, victorieux. Je ne pleurais pas non plus, pourtant je savais que j’avais perdu, terrassée par le temps qui tenait tout dans ses mains, le passé indestructible avec le présent, et je compris enfin qu’il n’était pas divisé, il n’y avait rien d’autre que l’instant présent, immobile sur son axe éternel, enraciné dans la conscience humaine indépendamment du moindre signe extérieur, objet, chanson, maison, et que le passé, comme l’avenir sur son front tourné vers l’avant, ne pouvaient disparaître qu’en même temps que nous. »

La publication d’un tel recueil de souvenirs, aujourd’hui, est fondamentale. Il magnifie le rôle des parents et l’esprit d’enfance qui devrait toujours les animer, le goût et le sens du merveilleux qui ouvre les portes de l’imagination. Plus que les jouets, les possessions, ce sont les mises en scène de l’univers de l’enfant qui les font heureux et leur forgent la personnalité qui leur permettra d’affronter le difficile futur…

lire la suite du résumé

Presse & Librairie

Marie Chaudey, La Vie

« L’auteur manie ici telle l’Alice de Lewis Carroll, un puissant pouvoir d’émerveillement dans un bouleversant retour en enfance. »

André Clavel, Lire

« Une confession délicieuse. [...] C’est un remarquable récit d’apprentissage que signe l’auteur de La Porte. »

Delphine Descaves, Le Matricule des anges

« Construit thématiquement, comme d’autres autobiographies (on pense à L’ Âge d’homme de Leiris, quoique moins caustique), Le Vieux Puits illustre les topoï du genre avec grâce. »

zoom sur l’auteur

Magda SZABÓ
Magda Szabó est née à Debrecen en 1917, dans une famille cultivée de la (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

L'Instant - La Créüside

L’Instant - La Créüside

Magda SZABÓ

Paru le 25-02-2009
La Ballade d'Iza

La Ballade d’Iza

Magda SZABÓ

Paru le 13-01-2005

Dans la même collection

La Maison des souvenirs et de l'oubli

La Maison des souvenirs et de l’oubli

|

Filip DAVID

Les Natasha

Les Natasha

|

Yelena Moskovich

Le Hibou

Le Hibou

|

Nissim ALONI

Matteo a perdu son emploi

Matteo a perdu son emploi

|

Gonçalo M. TAVARES

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner