Matteo a perdu son emploi

Gonçalo M. TAVARES

Disponible aussi en version numérique

Aaronson n’a pas toujours été mort. Il fut un temps où Aaronson était même, sans exagérer, un être vivant. De vingt-sept à trente ans, Aaronson tournait – tel un insecte obsessionnel – autour d’un rond-point. Tous les matins, on pouvait voir un homme, entre sept heures et sept heures et demie, faire le tour du principal rond-point de la ville, vers lequel convergeait 60 % de la circulation.

C’est ainsi que Gonçalo M. Tavares nous invite à suivre les aventures extravagantes de ses personnages : un joggeur, un enquêteur sondeur, un enseignant, un collectionneur de cafards… Jusqu’à l’apparition de son héros, le vrai, Matteo, celui qui a perdu son emploi. Vingt-six individus dont les destins sont liés comme dans un jeu de dominos, la chute d’une pièce entraînant celle de la suivante.
Le lecteur avance de surprise en surprise, empruntant simultanément les chemins de l’absurde et de l’intelligence, il découvre au fil des pages une créativité fascinante qui rappelle celle de Kafka, Beckett ou Melville. Un univers où les ambiguïtés sont reines et offrent de passionnantes réflexions sur l’homme, la ville, la vie moderne et l’ironie de l’existence.

Gonçalo M. Tavares est né en 1970. Il enseigne l’épistémologie à Lisbonne. Auréolé de nombreux prix nationaux et internationaux, il est publié dans 35 pays.

Presse & Librairie

Alberto Manguel, El País

« L’un des écrivains les plus ambitieux de ce siècle. »

Alexandra Schwartzbrod, Libération

« Il a un talent rare, celui de raconter des histoires invraisemblables avec une clarté, une simplicité, une justesse qui rendent ses textes immédiatement compréhensibles alors qu’ils pourraient désarçonner. »

Didier Jacob, L’Obs

« Tavares s’éclate, et c’est communicatif ! »

Gilles Heuré, Télérama

« Dans ce livre inclassable, aucune action ne se déroule sans raison ni association d’idées, et ce qui paraît absurde contient toujours une très pertinente question philosophique [...] Tavares est un épistémologue qui aurait ravi Raymond Devos. »

Eric Loret, M - Le Monde des Livres

« Dans un jeu postmoderne dont il a seul le secret (et évoquant par ailleurs la classifi cation de Mendeleïev), l’écrivain portugais enchaîne personnages en carton et destins bricolés [...] le récit de Tavares n’en touche pas moins à un comique proprement existentiel : «  Hésiter a toujours été un projet de vie pour certains. Être capable de continuer à hésiter jusqu’à la fin, voilà la difficulté. » »

Antoine Perraud, La Croix

« L’écrivain a inventé à lui seul une sorte d’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), en y logeant la même inquiétude ironique et cryptée que Raymond Queneau, François Le Lionnais, puis Georges Perec et consorts. »

Véronique Rossignol, Livres Hebdo (Avant-critiques)

« Derrière ces comportements sinon absurdes du moins fantaisistes, Tavares trouve une nouvelle mise en forme des questions qui hantent son œuvre : les situations de choix moral, la lecture géométrique du réel, la frontière équivoque entre la folie et le rationnel [...] Pour Matteo a perdu son emploi, comme pour tout autre livre de ce professeur d’épistémologie, le lecteur doit accepter de se laisser désorienter. »

Le Temps

« Avec son intelligence aiguë, son ironie glacée et son armure de références (Musil, Gombrowicz, Jünger, Agamben…), Tavares ne laisse jamais oublier qu’il avance sur un terrain miné où folie et rationalité, ordre et désordre livrent un combat sans issue. »

Françoise Perrin, Le Vif / L’Express (Belgique)

« Tavares mobilise toujours à égalité les neurones et la rêverie de son lecteur [...] Sa langue ne l’enlise jamais dans une abstraction de bazar - elle manie la crudité autant que la parabole, le trivial comme l’essentiel. »

Le Soir

« Le romancier donne le tournis [...] Les bizarreries ne manquent pas, elle séduisent même dans leurs explications. »

Philippe Chevilley, Les Échos

« L’auteur nous entraîne dans un tourbillon drolatique et absurde à la lisière de la folie. Chaque bizarrerie, rituel ou manie sont autant de défis au chaos du monde et à l’arbitraire de la condition humaine. »

Notes Bibliographiques

« Original et grinçant. »

Librairie L’Arbre à Lettres (Bastille)

« Feu d’artifice d’intelligence et d’inventivité, le dernier né de la plume du grand Tavares est à placer entre ceux de Calvino et Borges ! »

Vincent Ladoucette, Librairie Privat (Toulouse)

« Gonçalo M. Tavares revient avec un texte troublant, à la construction fascinante et au contenu extrêmement riche, dans lequel il donne la pleine mesure de son exceptionnel talent de conteur et de philosophe. »

zoom sur l’auteur

Gonçalo M. TAVARES
Auteur portugais, né en 1970. Après avoir étudié la physique, le sport et (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Un homme : Klaus Klump <br> & La Machine de (...)

Un homme : Klaus Klump & La (...)

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 18-09-2014
Monsieur Swedenborg <br> et les investigations (...)

Monsieur Swedenborg et les investigati

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 18-09-2014
Un Voyage en Inde

Un Voyage en Inde

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 13-09-2012
Monsieur Walser <br> et la forêt

Monsieur Walser et la forêt

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 10-11-2011
Monsieur Brecht <br> et le succès

Monsieur Brecht et le succès

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 23-09-2010
Apprendre à prier à l'ère de la technique

Apprendre à prier à l’ère de la technique

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 23-09-2010
Monsieur Calvino <br> et la promenade

Monsieur Calvino et la promenade

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 16-09-2009
Monsieur Kraus <br> et la politique

Monsieur Kraus et la politique

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 16-09-2009
Monsieur Valéry <br> et la logique

Monsieur Valéry et la logique

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 10-09-2008
Jérusalem

Jérusalem

Gonçalo M. TAVARES

Paru le 10-09-2008

Dans la même collection

La Maison des souvenirs et de l'oubli

La Maison des souvenirs et de l’oubli

|

Filip DAVID

Les Natasha

Les Natasha

|

Yelena Moskovich

Le Hibou

Le Hibou

|

Nissim ALONI

Le Passage de Vénus

Le Passage de Vénus

|

Róbert HÁSZ

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner