August Strindberg : visages et destins

Elena BALZAMO

Disponible aussi en version numérique

Ce livre est une tentative pour offrir une vision globale de l’œuvre gigantesque et protéiforme du grand Suédois. En France, comme dans nombre de pays, la fascination qu’exerce toujours son théâtre en a occulté des pans entiers. Ces Visages sont ici reflétés par l’ensemble de ses écrits – romans, articles, essais littéraires et scientifiques, pamphlets, pièces de théâtre, correspondances, etc. – qui jouent le rôle du miroir. Elena Balzamo confronte les données biographiques et les thèmes essentiels, « matriciels » qui ensemencent l’œuvre entière, pour analyser la pensée, les réactions, les comportements de son auteur, puis dégager et dessiner une vision du monde, son étendue, son originalité et son étrange cohérence.

Un parcours initiatique en « Strindbergie », en quelque sorte, proposé à qui désire « comprendre » un auteur dont il a vu certaines pièces – Mademoiselle Julie, Père, Mariés, La Sonate des Spectres –, lu certains romans – La Chambre rouge ou Le Fils de la servante –, mais pour qui Strindberg demeure un « monument » mystérieux et inquiétant. August Strindberg, Visages et Destin a paru à l’occasion du 150e anniversaire de l’écrivain, né à Stockholm le 22 janvier 1849.

« Je me sens mieux parce que j’ai lu Strindberg. Je ne le lis pas pour le lire, mais pour me blottir contre sa poitrine… L’énorme Strindberg. Cette rage, ces pages gagnées à la force du poing… »

Franz Kafka

lire la suite du résumé

Presse & Librairie

Bulletin critique du livre français

« Le résultat est saisissant : Strindberg est ressuscité dans toute la complexité qui était la sienne. La mission impossible a donc été menée à bien et ce livre qui bat les universitaires sur leur propre terrain (mis à part le jargon dont il est fort heureusement exempt) fait vraiment date dans l’histoire des études strindbergiennes. Tout strindbergien (déjà fervent ou futur) se doit de le posséder. »

Gilles Lapouge, La Quinzaine Littéraire

« Le livre de Mme Balzamo est passionnant, parfois provocant, et d’une grande richesse. Peut-être est-il trop riche. […] On ne s’en plaindra pas : ces chemins qui bifurquent toujours et dont nous ne voyons pas toujours où ils mènent sont fidèles à la démarche violente, encyclopédique et chaotique de cet homme qui voulut tout connaître, tout comprendre, tout dire, et qui s’égara parfois dans les ténèbres de son propre génie. »

Pierre Marcabru, Le Figaro Littéraire

« Dès qu’il s’ébroue, il nous irrite, et ses démangeaisons nous donnent de l’esprit. Il stimule. Il fouette le sang. »

zoom sur l’auteur

Elena BALZAMO
Elena Balzamo est née à Moscou en 1956. Historienne de la littérature (...)

Dans la même collection

Niels

Niels

|

Alexis Ragougneau

Un dangereux plaisir

Un dangereux plaisir

|

François VALLEJO

Sous le ciel qui brûle

Sous le ciel qui brûle

|

Hoai Huong Nguyen

Trois saisons d'orage

Trois saisons d’orage

|

Cécile COULON

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner