Ce qu’il nous faut de remords et d’espérance

Céline Lapertot

En lice pour le Prix du roman Fnac 2021

À 10 ans, Roger Leroy vit comme une trahison l’arrivée dans sa vie de son demi-frère, Nicolas Lempereur. C’est le début d’une haine que rien ni personne ne saura apaiser.

Bien des années plus tard, Roger, garde des Sceaux d’un gouvernement populiste, œuvre à la réhabilitation de la peine de mort. Nicolas, lui, est une véritable rock star, pacifiste et contre toute forme de discrimination. Un fait divers impliquant un pédophile récidiviste rallie bientôt l’opinion publique à la cause du garde des Sceaux, et la peine de mort est rétablie. Mais quand Nicolas est accusé du meurtre d’une jeune femme et clame son innocence, la querelle fraternelle qui l’oppose à Roger devient alors un enjeu sociétal et moral. Ce qu’il nous faut de remords et d’espérance est la chronique annoncée d’une tragédie contemporaine ; un roman coup de poing, criant de vérité.

lire la suite du résumé

Presse & Librairie

Biblioteca

« Via l’histoire de deux demi-frères que tout oppose, l’auteur montre les dérives et les injustices de notre temps [… ] Tous les sujets actuels sont ici traités avec vérité et intelligence. Céline Lapertot délivre un livre humaniste qui pousse à nous dresser contre toutes les injustices. »

Les livres de Joëlle

« Un fil romanesque captivant, un fil narratif solide pour développer un plaidoyer contre la peine de mort avec des phrases percutantes comme toujours chez Céline Lapertot , des scènes d’une extrême puissance, d’un réalisme très fort, des moments très émouvants. Un titre et une couverture à la hauteur de ce magnifique texte, chronique d’une tragédie politique, sociale et familiale. Un texte important. Un coup de cœur en forme de coup de poing. »

Blog Lire et vous

« Lu en quelques heures, le dernier roman de Céline Lapertot est une véritable pépite… Tout y est si juste, si vibrant, si parfaitement à sa place.[…] Comme à son habitude, Céline Lapertot fait briller par son écriture la part sombre de l’humain. Elle touche notre âme, elle affole nos sens, elle atteint nos cœurs. Et on ne sort pas indemne… »

Anthony Descaillot, Les Livres de K79

« Avec sa magnifique écriture et son don pour la justesse, l’écrivaine nous livre un roman qui vient du fond de son estomac.[…] A chaque nouveau livre, Céline Lapertot ajoute une pierre à son œuvre sociale et d’une grande humanité. Quand je vous dis qu’elle a un talent incroyable, il est vraiment temps que vous vous en rendiez compte. »

La Kube

« Roman poignant et percutant, le nouveau roman de Céline Lapertot est à ne pas manquer. Ce qu’il nous faut de remords et d’espérance est un roman d’une force remarquable, mêlant un récit bien mené à des réflexions sociétales sous-jacentes et pourtant si importantes, à ne pas manquer ! »

Roselyne R., Librairie L’Armitière

« Voici une promesse d’une nouvelle découverte qui ne vous laissera pas indifférent au monde qui nous entoure. »

Polarmaniaque

« Acheté hier en librairie à 15H, lecture entamée à 17H15, lecture achevée à 23H15 ! […] Un opus qui va vous laisser une empreinte ineffaçable au fond de vos consciences et qui, longtemps, vous marquera. […] Quelle écriture, quelle style, quel talent. Bref, une merveille. »

Clémence Roux, Marie-France

« Dans ce livre très fort, Céline Lapertot démonte la mécanique d’une société livrée à l’émotionnel et montre combien les acquis de la justice sont fragiles. »

Simon Bentolila, Lire / Le Magazine Littéraire

« Confirmant un don singulier pour explorer les fêlures intimes et la banalisation du mal, Céline Lapertot saisit, dans ce drame haletant, les grands mouvements d’opinion. »

Elise Fischer, Lila au fil des pages

« Sous sa plume le souffle, la quête jusqu’au vertige pour décrire des faits bien d’aujourd’hui et qui nous interpellent. On ne sort pas indemne de cette lecture reçue tel un magistral coup de poing qui fait voler en éclats nos certitudes. À lire, à faire lire absolument. »

focus-litterature.com

« La romancière dissèque avec beaucoup de justesse les affres de l’âme humaine dans cette tragédie glaçante. L’ensemble est d’un réalisme saisissant. La prose est magnifique, incisive. »

Mumu dans le bocage

« Avec une montée en puissance au niveau des émotions, avec la cruauté nécessaire pour nous mettre face aux contradictions que soulève une sentence, avec une poignante lettre, elle fait de ce récit un plaidoyer implacable qui rejoint ceux de ses illustres prédécesseurs. »

Mots pour mots

« Céline Lapertot met en place avec sobriété et force, un théâtre sanglant où se prennent des décisions de vie ou de mort […] Céline Lapertot orchestre ce drame comme une pièce de théâtre, dans une temporalité resserrée à l’os, où se jouent des face-à-face tendus et cruciaux.[…] Dans un condensé impressionnant de ce qui fait la vie politique actuelle, influencée par le court terme, l’immédiateté des réactions populaires attisées par des réseaux sociaux peu propices au recul, l’auteure parvient à sublimer son propos par le drame intime. »

Les lectures d’Antigone

« Le sujet traité ici par Céline Lapertot est troublant, il questionne notre humanité. J’ai beaucoup aimé la structure tragique du roman, la référence à Persée et Méduse en incipit. […] J’ai dévoré ce livre, marque d’une certaine fascination. »

Anne Crignon, L’Obs

« De sa plume altière, Céline Lapertot creuse cette fois dans les haines qui éclosent dès l’enfance au cœur des fratries. Cette fable sociale est le cinquième livre d’un esprit fort qui fait de la question du mal et de sa banalité la matière de ses livres. »

Victorine de Oliveira, La Vie

« La trame est efficace, sans pathos. Lapertot parvient à disséquer les motifs les plus sombres et secrets qui poussent à agir. C’est d’une clarté crue et implacable. »

ALEA JACTA EST

« Un roman coup de poing, criant de vérité, sous la plume de la strasbourgeoise Cécile Lapertot, l’un des talents les plus prometteurs de la littérature française contemporaine. »

Sébastien Dubos, La Dépêche du Midi

« Et si un petit roman, 200 pages à peine, avait la vertu de nous faire ouvrir les yeux […] Voici un livre grave, intense donc mais qui éclaire aussi sur nos cruelles tentations de céder à la facilité. Il y a de l’honneur à dire non aux penchants les plus bas. »

zoom sur l’auteur

Céline Lapertot
Céline Lapertot est professeur de français à Strasbourg. Depuis l’âge de (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Ce qui est monstrueux est normal

Ce qui est monstrueux est normal

Céline Lapertot

Paru le 09-05-2019
Ne préfère pas le sang à l'eau

Ne préfère pas le sang à l’eau

Céline Lapertot

Paru le 11-01-2018
Des femmes qui dansent sous les bombes

Des femmes qui dansent sous les (...)

Céline Lapertot

Paru le 03-03-2016
Et je prendrai tout ce<br /> qu'il y a à (...)

Et je prendrai tout ce qu’il y a à (...)

Céline Lapertot

Paru le 16-01-2014

Dans la même collection

L'Âme du diable

L’Âme du diable

|

Yoram LEKER

Soleil de juin

Soleil de juin

|

Thomas Oussin

J'ai 7 ans

J’ai 7 ans

|

Laurent Dutheil

Efface toute trace

Efface toute trace

|

François VALLEJO

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Inscrivez-vous


Désinscrivez-vous