Itinéraire d’un poète apache

Guillaume Staelens

Disponible aussi en version numérique

« À l’aube, Nick participa aux rituels de purification. Il resta enfermé deux jours durant dans une loge de sudation. Il ne se nourrit que de plantes et d’eau. En nettoyant son corps de ses impuretés, il serait digne de recevoir la Vision. Il devait laisser venir à lui toutes les images, même les plus incohérentes. Les visions étaient primordiales, qui apportaient les révélations. Les rêves permettaient de mieux percevoir son avenir.  »

Né d’une mère indienne de la tribu Nez-Percés et d’un père américain richissime, c’est ainsi que se présente Nicholas Stanley. Il est le miroir de toutes les aspirations d’une génération – celle née dans les années 1970 – qui s’égare dans la consommation à outrance. Au rythme des musiques, des courants artistiques, des bouleversements politiques, économiques, sociaux et sociétaux, on traverse au galop une Amérique déstabilisée, coupée de ses racines.

Fasciné depuis l’adolescence par la quête rimbaldienne, Guillaume Staelens, né en 1973, a réussi un tour de force. Habité par les trente-sept années de vie d’Arthur Rimbaud, il les a longtemps développées comme une série de photos. Puis, à partir des négatifs, il les a fait endosser à son antihéros confronté à la spirale de l’autodestruction.

Presse & Librairie

Raphaëlle Leyris, Le Monde des Livres

« Roman bien mené, réflexion sensible sur l’art et sur la notion d’époque, Itinéraire d’un poète apache constitue une entrée en littérature à saluer. »

Hubert Artus, Lire

« Un premier roman brillant, qui rapproche les destins de Kurt Cobain et d’Arthur Rimbaud. [...] En 2013, Staelens offre un double hommage [...]. Une vista politique et poétique. Un tour de force. »

Franck Mannoni, Le Matricule des anges

« Pour son premier roman, Guillaume Staelens a visé haut : ni plus ni moins qu’une transposition de l’errance rimbaldienne dans l’Amérique des années 1990. [...] Une fresque sociale et humaine qui foisonne de références, peinture éclairante de plusieurs décennies d’agitation US. »

Julien Bisson, Technikart

« Il ne faut pas être "voyant" pour deviner que Guillaume Staelens a du talent. [...] Cet "Itinéraire" est celui d’une descente aux enfers proche de l’hallu, prétexte pour revisiter vingt ans de culture pop, de bouleversements politiques et de rêves libertaires au bout desquels son bateau ivre voguera vers d’autres horizons. »

Julien Pessot, ActuaLitté

« Dense, vaste, exalté et mesuré à la fois. [...] Nicholas Stanley est l’un des personnages les plus aboutis de ce début de XXIe siècle, dans la lignée des grands exaltés qui, toujours, arrivent trop tard [...] ces ultimes romantiques désabusés sans nouvelles terres à explorer, plein de rêves et d’enthousiasmes d’un autre temps, ceux qui arrivent après les grandes révoltes, qui observent avec retard les grandes secousses de l’histoire depuis des sociétés conformistes, tout en rêvant d’en vivre, enfin, les dernières heures. »

zoom sur l’auteur

Guillaume Staelens
Guillaume Staelens est né en 1973 en Seine-Saint-Denis. Après des études (...)

Dans la même collection

Cavalière du tsar

Cavalière du tsar

|

Nadejda DOUROVA

Itinéraire d'un poète apache

Itinéraire d’un poète apache

|

Guillaume Staelens

Préfère l'impair

Préfère l’impair

|

Claude HABIB

Perdu en chemin

Perdu en chemin

|

Ruth KLÜGER

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Inscrivez-vous


Désinscrivez-vous