The trail of an Apache Poet

The 90s, Seattle in the USA. Nicholas Stanley, born of a Native American Indian mother and an American father, the heir of an aeronautics company, embodies the American dream of ethnic intermixing.

But Nick feels out of place. He leaves the family nest and meets Pearl Van Leu – a lesbian artist of Vietnamese origin who is 10 years his senior – and follows her from San Francisco to New York. The young woman introduces him the world of experimental art and sexual pleasure, and leads him into the underworld of drugs and alcohol. When he wakes up to destructive side of their relationship, he flees for the northern lights of Canada.

His quest does not end there. His father passes away, leaving him share of the family estate, but instead Nicholas leaves everything once again, this time for Latin America. From there, his dreams of setting food in Patagonia is within hs reach. How far will he go to fill his hunger for discovery, knowledge and revolt ?

Presse & Librairie

Raphaëlle Leyris, Le Monde des Livres

« Roman bien mené, réflexion sensible sur l’art et sur la notion d’époque, Itinéraire d’un poète apache constitue une entrée en littérature à saluer. »

Hubert Artus, Lire

« Un premier roman brillant, qui rapproche les destins de Kurt Cobain et d’Arthur Rimbaud. [...] En 2013, Staelens offre un double hommage [...]. Une vista politique et poétique. Un tour de force. »

Franck Mannoni, Le Matricule des anges

« Pour son premier roman, Guillaume Staelens a visé haut : ni plus ni moins qu’une transposition de l’errance rimbaldienne dans l’Amérique des années 1990. [...] Une fresque sociale et humaine qui foisonne de références, peinture éclairante de plusieurs décennies d’agitation US. »

Julien Bisson, Technikart

« Il ne faut pas être "voyant" pour deviner que Guillaume Staelens a du talent. [...] Cet "Itinéraire" est celui d’une descente aux enfers proche de l’hallu, prétexte pour revisiter vingt ans de culture pop, de bouleversements politiques et de rêves libertaires au bout desquels son bateau ivre voguera vers d’autres horizons. »

Julien Pessot, ActuaLitté

« Dense, vaste, exalté et mesuré à la fois. [...] Nicholas Stanley est l’un des personnages les plus aboutis de ce début de XXIe siècle, dans la lignée des grands exaltés qui, toujours, arrivent trop tard [...] ces ultimes romantiques désabusés sans nouvelles terres à explorer, plein de rêves et d’enthousiasmes d’un autre temps, ceux qui arrivent après les grandes révoltes, qui observent avec retard les grandes secousses de l’histoire depuis des sociétés conformistes, tout en rêvant d’en vivre, enfin, les dernières heures. »

About the author

Dans la même collection

Hôtel Waldheim

Hôtel Waldheim

|

François VALLEJO

Le Jeu d'échecs

Le Jeu d’échecs

|

Édith THOMAS

Ne préfère pas le sang à l'eau

Ne préfère pas le sang à l’eau

|

Céline Lapertot

Niels

Niels

|

Alexis Ragougneau

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner