Jeanne de Ménibus, ELLE

« On referme ce conte tragique étrangement apaisé. Ébloui par le spectacle de la nature dont Hoai Huong Nguyen restitue les beautés changeantes avec poésie. Rasséréné par l’idée que des sentiments si grands puissent éclore au sein de nos vies minuscules. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Yann Moix, Le Figaro littéraire

|

Marianne Payot, L’Express

|

Questions de femmes

|

Gilles Heuré, Télérama

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner