Marianne Payot, L’Express

« Comment dire les corps déchiquetés, les souffrances des soldats mieux que Hoai Huong Nguyen, dont la prose poétique fait des merveilles, transformant les champs de mines en chant d’amour lumineux ? C’est tout le talent de cette nouvelle venue sur la scène littéraire. (...) Un hymne à la grandeur des sentiments et aux beautés de la nature. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Yann Moix, Le Figaro littéraire

|

Questions de femmes

|

Gilles Heuré, Télérama

|

Frédérique Bréhaut, Le Maine Libre

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner