Marie Michaud, Page des Libraires

« La magie de L’Ombre douce opère dès les premières lignes grâce à la beauté et à la diversité des images, et à la poésie de la langue. Derrière la pureté des personnages et leurs sentiments, balayée par la fureur de la guerre et des hommes, on devine un monde finissant dont les échos donnent une profondeur émouvante à l’histoire. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Yann Moix, Le Figaro littéraire

|

Marianne Payot, L’Express

|

Questions de femmes

|

Gilles Heuré, Télérama

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner