Veneranda Paladino, Reflets DNA

« Fourmillant de phrases aussi puissantes que resserrées, L’Ombre douce scelle sa soif d’absolu et d’amour dans l’étreinte avec la mort. Dans la tendresse du titre de son roman, Hoai Huong Nguyen a libéré le souffle intérieur du poème inscrit en chacun de nous. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Yann Moix, Le Figaro littéraire

|

Marianne Payot, L’Express

|

Questions de femmes

|

Gilles Heuré, Télérama

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner