Emily Barnett, Les Inrockuptibles

« L’auteur interroge toutes ces places moins choisies qu’imposées ainsi que notre fascination collective pour les grands athlètes. Pour décrire ces objets du désir, ces "statues de chair", la romancière a eu raison de s’inspirer de sa thèse - sur les liens entre sport et littérature. Elle fait preuve à nouveau d’une formidable singularité formelle, multipliant victorieusement les métaphores équilibristes. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Léonard Billot, Stylist

|

Muriel Steinmetz, L’Humanité

|

Raphaëlle Leyris, Le Monde des Livres

|

Emily Barnett, Grazia

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner