Geneviève Brisac, Le Monde des Livres

« Roman politique, Le Jeu d’échecs est pourtant le plus implacable, le plus lucide des récits sur les intermittences du cœur et les cruautés de l’amour partagé et non partagé […] C’est ce qui fait la grâce et la force d’Édith Thomas : sa vaillance à la Cyrano et ses égards pour celles et ceux qu’elle a aimés. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné

|

Camille-Élise Chuquet, Le Nouveau magazine littéraire

|

Librairie des Arcades (Lons-le-Saunier)

|

Frédérique Roussel, Libération

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner