Marie Michaud, Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

« Ce court roman est une véritable fable métaphorique dans laquelle la quête de l’eau, sa raréfaction, la soif, les migrations qu’elle entraîne, symbolisent la défense de la liberté et de la démocratie. Et le pouvoir des mots pour défendre cette liberté jusqu’à la répression. On retrouve l’écriture extrêmement puissante de Céline Lapertot dans ce texte très étonnant et très fort. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Nathalie Peyrebonne, Le Canard enchaîné

|

Librairie Millepages (Vincennes)

|

Éric Loret, Le Monde des Livres

|

Veneranda Paladino, Dernières Nouvelles d’Alsace

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner