Niels

Alexis Ragougneau

Disponible aussi en version numérique

« - Tes allers-retours entre la vie et la mort tu vas les faire encore longtemps ?
- Le temps qu’il faudra. Pourquoi ? Tu te fais du souci pour moi ?
- Tu es juive, n’est-ce pas ? C’est insensé, tu sais ce qu’ils te feront s’ils te prennent ?
- Je n’ai pas peur. À Copenhague, je suis chez moi. Ce sont eux les envahisseurs. »

Danemark 1943, Niels Rasmussen rencontre Sarah à la rousse chevelure. Il rejoint alors la Résistance et devient le saboteur de génie qui remodèle la ville occupée à coups d’explosifs. Quand le conflit mondial s’achève, Sarah attend un enfant et les héros sont prêts à recueillir leurs lauriers. Pourtant, une page du Parisien Libéré glissée dans un courrier anonyme va infléchir le destin. Dans la rubrique “Épuration” Niels lit :

C’est le 7 mai que le dramaturge Jean-François Canonnier, actuellement détenu à Fresnes, passera devant la Cour de justice de la Seine. Il sera défendu par maître Bianchi.

Éperdu d’incompréhension et pour sauver son « frère de cœur », il entreprend une odyssée qui fera vaciller toutes ses certitudes quant à l’héroïsme, la lâcheté, la Résistance et la collaboration.

Roman d’aventures, enquête introspective, Niels fait fi des genres littéraires et nous soumet à la question : Et vous, qu’auriez-vous fait ?


Alexis Ragougneau présente son nouveau roman ici.
Une vidéo réalisée par Pierrick Allain et Gilles Heuré pour Télérama.

Pour lire une interview de l’auteur réalisée par le journal Paris-Normandie, c’est ici !

Presse & Librairie

Gilles Heuré, Télérama

« Dans ce roman, vérité, justice ou lâcheté semblent des concepts flous dont seuls ceux qui ont lutté les armes à la main contre les Allemands peuvent encore comprendre le sens. »

Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire

« La force de Ragougneau est de montrer que la frontière entre les bons et les méchants n’est pas si nette qu’on veut le croire. »

L’Express

« Après deux polars remarqués, Alexis Ragougneau restitue l’atmosphère étouffante et délétère du Paris d’après-guerre mêlant tableau d’époque et portrait d’un artiste dévoré jusqu’à l’aliénation par son art. »

Laëtitia Favro, Le Journal du dimanche

« Savamment orchestré, Niels mêle la fiction à l’imaginaire collectif pour une plongée en apnée dans l’une des périodes les plus troubles du roman national français. »

Thierry Gandillot, Les Échos week-end

« Niels fait preuve d’une belle retenue dans l’intrigue et le style. [...] On ne le lâche pas jusqu’au dernier chapitre fort bien amené. »

Julie Malaure, Le Point

« Un roman d’aventures extrêmement frais, haletant, et tout à fait ragougneaunesque. En ceci que l’on devine, sous le talent du romancier, celui de l’homme de théâtre. Ragougneau combine ici l’art narratif à une tenue de l’intrigue en cinq actes, à quoi s’ajoute un je-ne-sais-quoi d’épique, un allant, une vision de l’héroïsme très théâtral (au sens noble) qui, adapté sur les planches, serait assurément applaudi sept fois. »

Clara Dupont-Monod, Marianne

« Un magnifique roman [...] Avouons : ils sont rares, les romans qui obligent le lecteur à s’interroger. Et cela sans jugement, aux côtés d’un personnage que l’on voudrait comme ami. »

Magazine Avantages

« Du grand art. »

Jean-Rémi Barland, La Provence

« Magnifiquement construit, comme dans un drame classique en cinq actes distincts, offrant des dialogues et des répliques dignes du meilleur Guitry, ce roman en lice pour le Goncourt 2017 demeure un numéro de haute voltige littéraire. Impressionnant ! »

Christine Ferniot, Lire

« Un roman époustouflant de finesse [...] La scène finale, poignante et gargantuesque, est un modèle littéraire, entre Maigret et Macbeth. »

Marie-Laure Turoche, Librairie Coiffard (Nantes)

« Niels fait preuve d’une très grande originalité, aussi bien pour son style que pour sa trame narrative. »

Librairie Obliques, Auxerre

« Puissant et passionnant, Niels est une réflexion sur l’engagement, la résistance et les choix plus complexes qu’ils n’y paraissent dès lors que notre vie est en jeu. »

Librairie Au Temps Lire (Lambersart)

« Avec un amour du théâtre qui transparaît tout au long du livre, Alexis Ragougneau entraîne son lecteur dans un roman qui a tout du polar historique puissant augmenté d’un questionnement humain nécessaire. À lire absolument. »

Librairie Lamartine (Paris XVI)

« Avec une plume élégante, Ragouneau nous livre l’histoire de Niels Rasmussen et de son ami d’avant guerre, Jean-François Canonnier [...] ce qui surprend ici, c’est que le roman nous parle de vengeance et des règlements de comptes entre Français. Mensonges, lâcheté, notre héros essaie de comprendre comment son ami à survécu à l’Occupation. Intéressant ! »

Geneviève Hu, Librairie la 23ème Marche (Auvers-sur-Oise)

« Puissant et multiple, ce roman nous ouvre les yeux et nous rappelle que choisir entre Résistance et collaboration était loin d’être une simple question de lâcheté ou d’héroïsme. »

Librairie Tonnet (Pau)

« Un univers original porté par une belle écriture. Après deux romans policiers, Alexis Ragougneau réussit de belle manière son passage dans la littérature "générale". »

Philippe, Librairie des Canuts (Lyon IV)

« L’auteur nous donne à lire un roman palpitant, se déroulant dans le milieu Parisien des lettres et du théâtre sur fond de France occupée. À ne pas rater ! »

zoom sur l’auteur

Alexis Ragougneau
Après La Madone de Notre-Dame et Évangile pour un gueux parus dans la (...)

ses autres livres aux éditions viviane hamy

Évangile pour un gueux

Évangile pour un gueux

Alexis Ragougneau

Paru le 14-01-2016
La Madone de Notre-Dame

La Madone de Notre-Dame

Alexis Ragougneau

Paru le 23-01-2014

Dans la même collection

Un dangereux plaisir

Un dangereux plaisir

|

François VALLEJO

Sous le ciel qui brûle

Sous le ciel qui brûle

|

Hoai Huong Nguyen

Trois saisons d'orage

Trois saisons d’orage

|

Cécile COULON

Des femmes qui dansent sous les bombes

Des femmes qui dansent sous les bombes

|

Céline Lapertot

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner