Véronique Rossignol, Livres Hebdo

« Le primo-romancier François Pieretti suit avec empathie jusqu’au littoral breton les errances endeuillées de Nathan, ce jeune homme sans but, sans plan et sans attaches, qui en tentant de renouer les fils desserrés qui le relient à son enfance, trouve refuge dans les solidarités ambiguës et fragiles d’un groupe fatalement amputé de l’un de ses membres, au milieu d’un cercle de feu protecteur, le temps de se réchauffer. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Librairie Compagnie (Paris V)

|

Rémi Bonnet, L’Écho Républicain

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner