Librairie Passages (Lyon II)

« Amoureux du français, cette langue des colons, Tûan est un traître à la patrie... mais après la partition du Viêt Nam, cette langue adorée deviendra son refuge, son nouveau pays. Baigné de poésie, un texte émouvant, violent et doux. »

zoom sur l’auteur

Dans la même collection

Alain Nicolas, L’Humanité

|

Point de vue

|

Version Fémina

|

Librairie Port Maria (Quiberon)

|

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner