Goliarda SAPIENZA

Goliarda SAPIENZA

Goliarda Sapienza (1924-1996) est née à Catane dans une famille socialiste anarchiste.

Son père, avocat syndicaliste, fut l’animateur du socialisme sicilien jusqu’à l’avènement du fascisme. Sa mère, Maria Giudice, figure historique de la gauche italienne, directrice du Grido del popolo (Le Cri du peuple), dont Gramsci était rédacteur, fut la première femme à diriger la Chambre du Travail de Turin, et connut la prison en même temps que Terracini à la suite du soulèvement de 1917 contre la guerre.

Goliarda reçoit une formation originale, entièrement donnée à domicile, seule alternative aux écoles fascistes. À seize ans, elle gagne la bourse d’étude destinée aux élèves comédiens et entre à l’Académie d’art dramatique à Rome, où elle s’installe. Durant quelques années, elle fut très appréciée dans les rôles pirandelliens, notamment pour son Ersilia Drei dans Vestire gli ignudi (Vêtir ceux qui sont nus).

Elle a publié quatre romans qui font partie d’un cycle autobiographique : Lettera aperta (Lettre ouverte, 1967), Il filo di mezzogiorno (Le fil de midi, 1969), L’Università di Rebibbia (L’Université de Rebibbia, 1983), Le certezze del dubbio (Les certitudes du doute, 1987). Elle a laissé de nombreux ouvrages inédits.

ses livres chez viviane hamy

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner