Un cri de liberté

« N’appartenir », ou quand la colère se fait salvatrice et pleine d’humour…

Né d’un père mauritanien, diplomate et musulman et d’une mère française, assistante sociale, professeure, athée et féministe, Karim Miské est une bizarrerie aux yeux de ses contemporains : une « tête d’Arabe avec des manières de Blanc ». Sans cesse ballotté entre toutes ses identités, il fera le choix de n’en accepter aucune.

Un ouvrage cocasse, enlevé, généreux, provocateur, et nécessaire !

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner