Kabukicho, de Dominique Sylvain

JPEG - 827.8 ko

L’écrivain nous immerge dans le quartier le plus sulfureux de la capitale nipponne. Le jour, Kabukicho est plutôt morne et comateux, mais à la tombée de la nuit il révèle son visage : Pigalle puissance dix à la mode japonaise, où tous les moyens sont bons pour ferrer le client dans un des bars à hôtes ou à hôtesses qui abondent parmi les love hôtels et autres soaplands. Immense théâtre de la séduction contrôlé par la mafia japonaise, seules les compliments comptent et se paient en coupe de champagne.

Il avait trouvé Kabukicho excitant, au début. Les filles sexy, les conversations délirantes, les méthodes de séduction à raffiner chaque nuit. Le quartier des plaisirs de Tokyo était un immense terrain de jeux, et il faisait partie des bons joueurs. Grâce à ce don, déchiffrer instinctivement les femmes et leurs besoins.

Sur l’auteur : Dominique Sylvain est née à Thionville en 1957. Tous ses romans ont paru aux éd. V.H. de Baka ! (1995) à L’Archange du chaos (2015) en passant par Passage du désir (2004 – Grand Prix des Lectrices de ELLE). Dominique Sylvain ne cesse de se réinventer. Elle a abandonné ses séries et se consacre à des romans policiers qui créent des univers forts.

  • Parution : 6 octobre 2016
  • 19 euros
  • ISBN : 978-2-87858-321-2

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner