Quelques mots sur l’auteur...

Édith Thomas est née à Montrouge le 23 février 1909.

Elle fut romancière et essayiste.
Journaliste à Ce Soir et aux revues Vendredi, Europe et Regards, elle fait des reportages sur la guerre d’Espagne, l’Autriche et diverses questions sociales.

Elle adhère au Parti communiste en 1942 et en démissionne avec éclat en 1949 à la suite de l’affaire Tito. De 1948 à sa mort le 7 décembre 1970, elle est conservateur aux Archives nationales.

Elle collabore aux Lettres françaises clandestines à partir de 1942 ainsi qu’aux Éditions de Minuit auxquelles elle contribue par ses Contes d’Auxois.
Son journal et ses Mémoires, témoignages fondamentaux sur la Résistance intellectuelle et les années de l’immédiat après-guerre, étaient jusqu’alors inédits.

À l’inverse de Dominique Aury — dont elle fut l’amante — et de Simone de Beauvoir, sa discrétion l’a enfouie dans l’anonymat. Rééditer Le Jeu d’échecs lui rend enfin justice en mettant notamment en lumière sa parole prophétique quant à la lutte des femmes pour leur identité, leur indépendance, leurs droits…

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner