CE QUE LA PRESSE EN A DIT...

« Il y a quelque chose de profondément émouvant à suivre le destin si atypique de Goliarda Sapienza. Le succès de son roman qu’elle termina en 1976 [L’Art de la joie] révèle après plusieurs décennies ses textes intimes. Il sont comme le négatif d’une photographie qui ne prendra ses justes couleurs qu’à la lumière de la fiction. » - Le Monde

« Goliarda Sapienza, protégée derrière ses feuilles, y revient longuement sur son éducation merveilleusement atypique mais ô combien déstructurante. Chez elle, l’athéisme est un mot d’ordre. Par leurs choix, ses parents lui ouvrent un destin hors normes. Mais leur modèle est aussi inflexible que celui de leurs ennemis fascistes, et leurs idées sont trop hautes pour une petite fille qu’ils isolent. » - Madame Figaro

« Goliarda Sapienza a fait de son histoire une œuvre littéraire unique, mais aussi une leçon de vie. Voilà que la magie Sapienza joue encore, pour ses fidèles comme pour ceux qui la découvrent. » - La Vie

« Dans ces lignes d’intime réconciliation se dessinent en filigrane les traits de Modesta, le future héroïne de L’Art de la joie, qui ne renonce jamais à l’espoir d’être un jour heureuse et libre. » - La Croix

Newsletter

Pour recevoir régulièrement
des informations sur l’actualité
de la maison, abonnez-vous à
notre liste de diffusion.

Se désabonner